La Méthode Bonapace – Le Yoga Prénatal

Aujourd’hui, 28 Août 2015 , Bébé et moi sommes à 37 SA + 2 jours

 

Je voudrais te parler d’une méthode de préparation à l’accouchement méconnue en France et qui pourtant semble avoir de nombreux avantages : LA METHODE BONAPACE (du nom du médecin qui l’a mise en place Julie Bonapace)

Je ne vais pas te détailler tous les éléments de cette méthode (pour cela je vous invite à demander à ta sage femme ou alors à te procurer le livre de Julie Bonapace – Accoucher Sans Stress – aux Editions de l’Homme.

voici un lien vers son site

kit-1-big

 

Pour résumer, cette méthode permet, en associant des techniques prénatales et des actions pendant le travail, de :

  • préparer le corps pour l’accouchement
  • préparer le bébé en lui faisant adopter une position optimale
  • moduler les douleurs pendant le travail
  • impliquer le papa et le rendre actif pendant le travail
  • raccourcir le temps de l’accouchement
  • favoriser un accouchement sans péridurale

Cette méthode nous a tout de suite séduit car Chéri-Chéri et moi souhaitons réellement qu’il puisse participer activement et m’aider au mieux durant la venue au monde de notre petit cœur, nous souhaitons vivre et partager ce moment à deux et je sais que son aide me sera précieuse.

J’aimerai également ne pas avoir recours à la péridurale. Enfin, je dis ça maintenant et peut être que je changerai d’avis le moment venu hein ?!, je ne dis pas que je ne reviendrai absolument pas sur cette décision !

Dans cette perspective, la méthode BONAPACE semble tout à fait adaptée car elle permet (au moyen de postures à adopter et de massages) d’atténuer ou en tout cas d’apprendre à gérer les « sensations intenses » liées à l’accouchement (et oui tu vois toute la nuance, on ne parle plus ici de « douleurs » mais de « sensations intenses »…. ^^)

Pour le moment bien sur, je ne peux pas affirmer que cette méthode fonctionne à 100% mais je ne manquerai pas de faire un compte rendu post-accouchement afin de te faire part de mon ressenti 😉

Pour ma part, j’ai acheté le livre et j’ai complété cette lecture par quelques cours que Chéri-Chéri et moi avons suivi avec notre sage-femme.

Et surtout, depuis une quinzaine de jours, je m’astreins à faire une séance de yoga prénatal quotidienne. La pratique des différentes postures favorise le bon positionnement du bébé  (tête vers le bas, dos vers l’avant) et permet aussi de préparer le corps et l’ouverture du bassin.

Toutes les postures sont très bien expliquées et illustrées dans le livre.

J’ai un peu adapté les positions préconisées afin de ne faire que celles qui semblent me procurer un réel bienfait. Sur les 12 positions conseillées, je n’en ai retenu que 9 et j’ai un peu modifié l’ordre des enchaînements.

Du coup, chaque matin, dès le réveil, me voilà avec mon tapis de sol et mon coussin d’allaitement au milieu de la chambre à gesticuler pendant environ 25 min, tout en travaillant ma respiration.En effet, notre sage femme a bien insisté sur l’importance de la respiration pour accompagner le travail :

« La respiration du *petit-chien*, on ne la pratique plus depuis 15 ans, ca ne sert à rien, sinon à vous hyper-ventiler ! ». Autrement dit, mieux vaut miser sur une respiration lente et profonde 😉

Au départ, c’était assez comique car pour moi qui n’avais jamais pratiqué une séance de yoga même standard, j’avais plus l’impression de me contorsionner que de véritablement être en harmonie avec mon corps et mon bébé o_O

Et puis, au fur et à mesure des séances, j’ai trouvé un certains confort dans les postures, en les faisant plus lentement et en les répétant plusieurs fois, je sens que ces mouvements, que je pourrai reproduire pour la plupart pendant le travail, faciliteront la descente de bébé !

Ah oui, parce que ce qui est juste ESSENTIEL dans la méthode BONAPACE c’est de savoir que la position allongée sur le dos en attendant les contractions est loin d’être la position idéale pour accélérer les choses ! Et quand on y réfléchi c’est assez logique finalement puisque cela évite au bébé de travailler avec la force de l’apesanteur et d’appuyer sur le col donc celui ci s’ouvre moins vite… tu me suis ?

Du coup, et pour faire simple, plus on bouge, plus on fait avancer le travail ! et tout le monde est content (non non je ne vis pas au pays de « Oui-Oui »  🙂 )

Plus sérieusement et pour finir, au delà de toute cette préparation physique, ce que j’ai appris et retenu de ce livre, c’est que la préparation psychologique est primordiale : il faut évacuer au maximum les angoisses et les doutes liés à l’accouchement (surtout quand il s’agit d’un premier et qu’on se sait pas du tout à quoi s’attendre) en se rappelant que notre corps est fait pour cela et que nous avons en nous toutes les ressources nécessaires pour y arriver !

Bonne journée !

Jessica

Publicités

Une réflexion sur “La Méthode Bonapace – Le Yoga Prénatal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s