L’allaitement, Super Bébé et moi #1 : la découverte

Comme l’indique le titre (et comme c’est bien plus logique quand le titre est en rapport avec l’article ^^), je vais vous parler de l’allaitement aujourd’hui, enfin surtout de mon allaitement, ma vision, mes ressentis, car je reste persuadée que chaque femme vit cette aventure de façon très personnelle.

IMG_1180

J’ai toujours su que je voulais allaiter. D’une part parce que ça me paraissait être la méthode la plus naturelle pour nourrir mon bébé, d’autre part parce que je suis intimement convaincue que cela lui permet d’avoir ce qu’il y a de mieux, et enfin parce que je voulais connaitre cette sensation.

Mais à aucun moment je ne m’étais imaginé que ce serait compliqué, parce qu’il faut bien le dire, les débuts ont été laborieux et c’est seulement maintenant après 2 mois que je commence à vivre cet allaitement sereinement.

Attention, je tiens quand même à préciser, que cet article n’a en aucun cas vocation à dénigrer ou juger celles qui ne souhaitent pas allaiter. Je dirais même que pour toutes les futures mamans qui ne veulent pas allaiter ou même qui doutent (« je sais pas je verrais bien quand j’y serais ! »), il vaut mieux faire le choix du biberon car elles risquent de mal le vivre.

Ensuite, si l’allaitement a été difficile pour moi au départ du moins, ce n’est probablement pas le cas pour toutes les femmes et je fais absolument pas de mon cas une généralité.

Comme je le disais plus haut, il était évident pour moi que j’allaiterai mon bébé. Du coup, quand la sage femme m’a posé la question lors des séances de préparation à l’accouchement j’ai tout de suite répondu un grand « OUIII ! » enthousiaste !

S’en est suivi une séance dédiée à l’allaitement, avec vidéos à l’appui, expliquant en détail les techniques recommandées pour la mise au sein, gérer la montée de lait…. Autant vous dire qu’à ce moment là, je n’écoutais que d’une oreille, persuadée que s’agissant de l’acte le plus naturel pour une maman, les choses viendraient d’elles mêmes ! (quelle naïve petite personne^^)

Après l’accouchement, quand la sage femme m’a demandé si je souhaitais allaiter, j’ai bien sur répondu un « OUI » franc ! Elle a donc posé Super Bébé près de mon sein en peau à peau et comme il est Super doué, il a tout de suite compris le truc (je ne m’explique d’ailleurs toujours pas comment un si petit être, d’à peine 10 minutes, qui vient tout juste de vivre l’expérience la plus éprouvante de sa vie, comprend déjà ce qu’il doit faire et trouve encore la force de le faire O_O …)

A ce moment, je me souviens m’être dit « c’est comme ça l’allaitement ? c’est cette sensation quand il tête ? fastoche !….. » (quelle naïve petite personne le retour^^)

On m’a alors expliqué que l’estomac de mon bébé avait à peu près la taille d’une olive et qu’il réclamerait donc souvent et boirait peu à chaque dans les premiers jours, mais que je n’avais aucune raison de m’inquiéter car le colostrum (le lait avant la montée de lait) est très nourrissant, et que plus je le mettrais au sein, plus vite la montée de lait s’enclencherait !

J’ai donc été en mode « open-bar » pendant cette première nuit, puis la première journée et est arrivée la seconde nuit….. Ah la seconde nuit ! Celle durant laquelle la fatigue commence à se faire sentir (je vous rappelle que je n’ai pas dormi depuis 48h….), celle durant laquelle l’euphorie des premières heure (qui te tient en éveil, fraiche et sereine) commence à se dissiper, celle durant laquelle Super Papa est rentré dormir à la maison, car il faut bien qu’au moins un de nous 2 soit en forme…. Bref la seconde nuit ! Celle où j’ai réalisé que finalement l’allaitement ce n’est pas si naturel et que oui, il y a des techniques, des trucs à savoir, des positions à adopter !

Pendant cette nuit, Super Bébé pleurait, je le mettais au sein, il s’endormait, je le retiré du sein, il pleurait…. et ainsi de suite ! J’ai appelé une sage femme de garde au secours car je me sentais désemparée face à ce petit être que je découvrais et que je ne comprenais pas… Elle m’a expliqué qu’il avait seulement besoin d’être rassuré et que le sein a ce coté apaisant pour les nouveaux nés, la succion, l’odeur de la maman ça les rassurent.

Bébé et moi avons donc dormi cote à cote une partie de la nuit et les 2 nuits suivantes, Super Papa a pris le relais pour que je puisse me reposer.

Ensuite nous sommes rentrés tous les 3 à la maison et j’ai eu LA fameuse montée de lait ! Mais ça c’est une autre histoire 🙂

 

Publicités

Une réflexion sur “L’allaitement, Super Bébé et moi #1 : la découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s