On y arrive !

Photo : Xavier Mouton Photographie

Je repense souvent à la « toute jeune maman » que j’étais il y a quelques mois, je ne suis pourtant pas beaucoup plus vieille ni beaucoup plus riche d’expérience mais ces 6 derniers mois ont été riches d’enseignements, et si la maman que je suis aujourd’hui tombait nez à nez avec la toute jeune maman que j’étais, elle se fendrait la poire !

Je me revois, réveillée à 6h pour la « première » tétée de la journée (peut on vraiment parler de première quand elle vient après celle de 1h et celle de 3h ??), la tronche enfarinée et les cernes au fond des chaussons, à essayer de planifier ma journée dans ma tête, finir le repas de Môsieur 1h après, le changer et devoir recommencer juste après avoir clipsé le dernier bouton pression parce qu’un renvoi mal anticipé vient de repenser la couleur de son pyjama, prendre un petit déj en quatrième vitesse, sauter dans la douche avant que ne retentisse l’heure de la nouvelle tétée, lever la tête de mon guidon et me rendre compte que ça fait bientôt 5h que je suis debout, qu’il est (déjà) 11h et que je suis tout juste prête (autant dire le minimum vital, douchée, habillé avec le premier jean qui vient, je vous passe l’absence de brushing et de maquillage) !

Je me revois à me demander secrètement comment font toutes les (autres) mamans pour réussir à faire face, à tout faire dans une seule journée, et surtout comment je ferais moi quand je devrais reprendre le travail : Je n’y arriverai JAAAAAAMAIS !!!!!!!!!!!

Et je suis là, aujourd’hui, 6 mois plus tard, à me dire, que finalement on y arrive. Petit à petit et jour après jour, on y arrive. On prend nos marques, on s’organise un peu plus, et on y arrive. Je me lève un peu plus tôt, je me pomponne un peu moins, mes soirées sont orchestrées à la minute près et tout ça mit bout à bout on y arrive.

Mon Super Bébé, Mon Super Chéri et moi, tous ensemble on y arrive !

J’arrive à préparer des petits pots à l’avance et à nous prévoir un menu à la semaine pour ne pas me demander tous les soirs ce qu’on va manger.

J’arrive à jongler entre les machines à laver et le sèche linge, à préparer les affaires de Noé le soir pour que Papa ne se demande pas tous les matins comment l’habiller. Et comme chaque matin, c’est papa qui gère de A à Z l’organisation de bébé, j’arrive à trouver le temps de me coiffer et me maquiller pour tenter de camoufler les 3 ou 4 réveils-tétines de la nuit.

J’arrive à partir à l’heure du bureau pour récupérer mon bébé chez la Nounou après 30 minutes de route, rentrer à la maison, lui donner son bain, préparer son biberon, passer ces quelques minutes précieuses avec lui avant de le coucher.

J’arrive à concilier ma double vie, en parfaite super héroïne !

Et si la maman que je suis aujourd’hui tombait nez à nez avec la toute jeune maman que j’étais, elle lui dirait simplement de ne pas s’en faire, que son bébé va grandir, que bientôt il dormira plus de 3h d’affilé, et qu’elle aussi elle y arrivera. Elle lui dirait aussi que bien sur ce n’est pas tous les jours facile, que parfois la fatigue prend le dessus, que parfois en rentrant le soir le courage nous manque, mais qu’on trouve cette toute petite réserve d’énergie et que finalement, comme toutes les mamans, on y arrive parce qu’on est faite pour ça !

 

Photo : Xavier Mouton Photographie

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s