Match nul 

Etre maman c’est une joie incommensurable, un bonheur indescriptible, mais c’est aussi un douloureux combat. Un combat de tous les jours, une lutte acharnée, sans relâche, sans temps mort.

Une lutte avec soi d’abord, et puis avec les autres et la vie.

La cloche sonne, on monte sur le ring, sans trop savoir à quoi ressemble l’adversaire.

Premier round.

Lire la suite »

Publicités

Noces de paillettes et tralala

0109_Jessica_et_Xavier_2_octobre_2017-110

Il y a eu toute cette année de préparatifs.

Les traiteurs comparés et passés au crible de mes tableaux Excel, les essayages, les doutes, les restrictions de budget et les concessions, les choix, les chèques, les soirées passées sur Pinterest en quête d’inspiration, il y a eu quatre semaines de vacances avant et une après, il y a eu des larmes de joie, il y a eu la pluie et la robe trempée, et moi qui remonte cette allée, il y a eu cette journée où tout est passée beaucoup trop vite, mais ou tout à été parfait.
Un mois déjà de paillettes dans les yeux et dans le coeur.

Lire la suite »

Tu es mon « nous »

Ça a commencé comme ça, toi et moi, et nos passés qu’on choisit de rassembler.

On a commencé comme ça, on est devenu un couple.

On était jeunes, un peu gamins, on se prenait déjà pour des adultes, à faire comme si on avait de grandes responsabilités et de vraies questions de grandes personnes, mais la seule responsabilité qu’on n’ait jamais eu jusque-là, c’était la nôtre : est-ce que je vais bien aujourd’hui, est ce que je fais le meilleur choix pour moi-même, et toi mon cœur est ce que tu es ok avec ça ?

On était un couple. On est devenu parents, Est-ce que ça nous a fait changer ? Un peu forcément.

Lire la suite »

Et de l’amour inconditionnel

 

Mon ange 17012017-6
Photo : Xavier Mouton Photographie

Ca fait 6 mois que je ne suis pas venue par ici, que je n’ai rien écrit.
J’ai eu du mal à m’y mettre. Non pas que je n’ai pas d’idées, elles trottent partout : dans ma tête, sur des post it, dans mes carnets et sur mon portable.
Non pas parce qu’il m’est difficile d’écrire sur toi, ou parce que je refuse de voir le temps qui passe, encore moins parce que je n’y accorde pas d’importance, non c’est justement tout l’inverse.Lire la suite »