À nos yeux fermés et nos sourires ratés !

J’ai tendance à toujours râler un peu quand il sort son appareil. C’est jamais le bon jour, le bon moment, j’ai pas les bonnes fringues, la bonne coiffure, j’ai trop de cernes, pas assez de bronzage, je suis pas d’humeur, tout y passe.
Je râle aussi quand il me demande de prendre la pose ou me dit d’arrêter de faire des grimaces.

Je suis pas photogénique de nature et ça m’énerve, je ne suis pas le genre de fille qui est belle au naturel et en toute circonstance. J’ai besoin d’être préparée physiquement et psychologiquement surtout. Je ne suis pas le genre « Barney Stinson » qui se plaque un sourire Colgate parfait quelque soit le profil.

Lire la suite »

Publicités

Demain est déjà un jour parfait. 

Dimanche soir 22h.
Je pleure sans pouvoir m’arrêter. Trop d’émotions et de fatigue à gérer, trop d’amour reçu en trop peu de temps pour bien le digérer, c’est pas simple quand on n’est pas habitué, il devrait y avoir une mise en garde sur la boite :  » Pas de plus de 10 déclarations par périodes de 24h, effets secondaires imprévisibles ».

Cette soirée marque la fin et le commencement. Un peu comme un accouchement, mais qui aurait duré 3 jours (ou un an selon le point de vue), et ça non plus je suis pas tellement habituée. Et paradoxalement l’impression de ne pas en avoir suffisamment profité.

Alors, on rembobine ?

Lire la suite »

Voilà à quel point nous nous aimons

Par quoi et par où  commencer quand on souhaite raconter la journée de son mariage ?
Je pourrais commencer par vous dire ce que vous savez probablement déjà : réveil 6h, café, maquillage, coiffure, robe, kleenex, pluie, mairie 14h, pluie, cérémonie, vin d’honneur et « A la notre », bisous, pluie, repas, Champagne ! Alors oui bien sur j’y viendrai…. mais plus tard !

Parce qu’il vaut mieux commencer par le commencement et en toutes circonstances mon commencement c’est Lui.

Lui tout entier, avec toutes les qualités qu’il se refuse à voir et tous les défauts que je lui connais.

Au risque de faire tomber un mythe, mon mari n’est pas un homme parfait : il ne m’offre pas de fleurs (ou peu souvent), il ne sait pas cuisiner, il boude (parfois).

Mais il est tendre et aimant, il sait jouer de la guitare, il a accepté de s’entraîner des heures durant pour faire avec moi l’ouverture de bal dont je rêvais et surtout, surtout, il m’a écrit les plus beaux voeux de la terre et je sais que chacun des mots y était plus que sincère.

Alors commençons par le commencement et une fois n’est pas coutume, c’est lui l’auteur de ce qui suit.
Lire la suite »

Match nul 

Etre maman c’est une joie incommensurable, un bonheur indescriptible, mais c’est aussi un douloureux combat. Un combat de tous les jours, une lutte acharnée, sans relâche, sans temps mort.

Une lutte avec soi d’abord, et puis avec les autres et la vie.

La cloche sonne, on monte sur le ring, sans trop savoir à quoi ressemble l’adversaire.

Premier round.

Lire la suite »

Noces de paillettes et tralala

0109_Jessica_et_Xavier_2_octobre_2017-110

Il y a eu toute cette année de préparatifs.

Les traiteurs comparés et passés au crible de mes tableaux Excel, les essayages, les doutes, les restrictions de budget et les concessions, les choix, les chèques, les soirées passées sur Pinterest en quête d’inspiration, il y a eu quatre semaines de vacances avant et une après, il y a eu des larmes de joie, il y a eu la pluie et la robe trempée, et moi qui remonte cette allée, il y a eu cette journée où tout est passée beaucoup trop vite, mais ou tout à été parfait.
Un mois déjà de paillettes dans les yeux et dans le coeur.

Lire la suite »